Clotilde LEPETIT

Candidate au Vice-Bâtonnat 

Institutrice dans une première vie, j’ai repris mes études de droit et prêté le serment d’avocate en mars 2005. 

Engagée auprès de l’association Ni Putes Ni Soumises dont j’étais vice-présidente, j’y ai créé le pôle « accueil des victimes ». 

J’ai alors participé à plusieurs groupes de travail du Ministère de l’Intérieur sur la sécurité des mineurs et pour l’amélioration des conditions d’accueil des victimes dans les commissariats de police. 

J’ai également eu l’honneur de représenter la Présidente de l’association au sein de la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme (CNCDH), autorité administrative indépendante accréditée par les Nations Unies.

J’y ai co-rédigé le projet d’avis de lutte contre les mariages forcés, avis que j’ai pu défendre par la suite devant une commission parlementaire, et participer ainsi à l’évolution de la Loi pour une meilleure protection des droits des femmes qui a entériné nos préconisations.

Élue secrétaire de la Conférence en 2006, j’ai exercé la défense des plus démunis devant la chambre des comparutions immédiates, en matière de délinquance financière et criminelle.

 

J’exerce depuis 15 ans en droit pénal et ai créé avec mes Consœurs Laure HEINICH, Karine BOURDIÉ et Dorothée BISACCIA BERNSTEIN le cabinet 7Bac Avocats.

 

Soucieuse de contribuer à faire vivre un lien fort entre Consœurs et Confrères, je suis membre de l’associations Femmes et Droit, du club des Femmes pénalistes, de l’Association Des Avocats Pénalistes (ADAP) et de l’association A3D qui dispense des formations en de droit de la peine au Barreau de Paris.

 

J’ai été élue au CNB pour la mandature 2015/2017 et j’ai présidé la première Commission « Egalité et lutte contre les discriminations ». J’y ai mené avec les Consœurs et Confrères une enquête approfondie sur les parcours professionnels des jeunes avocat(e)s ; proposé un modèle de charte et d’outil en matière de responsabilité sociétale des cabinets d’avocats (RSCA) ; entrepris plusieurs travaux avec le Défenseur des Droits notamment sur l’élaboration d’un kit de formation commun à tous les professionnels du Droit portant sur la réalité du handicap ; participé au livret de formation élaboré par la MIPROF sur l’ordonnance de protections des femmes victimes de violences.

Également membre de la Commission « Libertés et Droits de l’Homme » du CNB, je suis intervenue auprès des pouvoirs publics notamment sur les questions de prescription des crimes sexuels commis sur les mineurs ; sur le projet de réforme de la Cour d’Assises spéciale ; ou encore sur la forfaitisation du délit d’usage de stupéfiants. 

J’ai participé à l’élaboration du « livre blanc » sur la pénitentiaire sous l’égide de la Chancellerie, livre blanc destiné à lutter contre la surpopulation carcérale. Dans le prolongement de ces travaux, l’Assemblée Générale du CNB a adopté à l’unanimité notre rapport formulant des propositions concrètes en matière de politique pénale et pénitentiaire.

Élue en  2017 au Conseil de l’Ordre du Barreau de Paris, j’ai pu accompagner et aider des Confrères et Consœurs fragilisé(e)s, comme participer aux débats publics concernant les récentes évolutions de notre droit et de notre procédure pénale.

J’ai également eu l’honneur d’être en charge de la commission pénale et de présider la COMHADIS créée en son temps sous l’impulsion de Valérie Duez Ruff, formation déontologique spécialement dédiée aux questions de discrimination et de harcèlement. 

Désormais candidate au Vice-Bâtonnat, j’ai fait le choix éthique de me démettre récemment de mes fonctions électives afin de ne pas entraver le principe d’égalité entre les candidats. 

Je reste néanmoins à la disposition de mes Consœurs et Confrères lorsque je suis saisie d’un incident ou d’une demande de leur part ainsi qu’à la disposition de mon Bâtonnier et de ma Vice-Bâtonnière pour tout investissement ou travail qu’ils souhaiteraient me voir mener.

Je partage avec Xavier Autain l’espoir d’un Barreau qui renforcerait notre sentiment d’appartenance collective, et répondrait aux enjeux politiques, économiques et déontologiques de la profession dans cette période si particulière.. 

J’ai à cœur également de poursuivre les combats qui doivent continuer d’être menés pour l’égalité au sein de notre Barreau.

Xavier AUTAIN - Candidat au Bâtonnat

Le moment et les enjeux imposent d’agir, pour éviter de réagir trop tard, de regarder les choses se dérouler, sans y participer, sans les décider, mais en autonomie, comme les professionnels libéraux que nous sommes, par essence.

ipsum Aenean mattis ut commodo libero. suscipit efficitur. pulvinar eleifend ut

Contacter Clotilde Lepetit

En soumettant ces informations, je consens au traitement de mes données et accepte la Politique de protection des données. Vous pouvez exercer vos droits en nous contactant à l’adresse disponible dans la Politique de protection des données.